• Nahid

L'influence du Bélier dans l'Aurâ® astrologique en Juillet 2019

Mis à jour : 8 sept. 2019



Les énergies du Bélier, dans la maison dans laquelle il se trouve pour vous comme pour moi, sont puissantes, profondes et au combien transformatrices. J'aimerais que ces partages restent accessibles au plus grand nombre. Par conséquent, je ferai tout ce qui m’est permis, en termes d’expression, pour aller à l’essentiel et partager avec vous en quelques minutes l’histoire que cette énergie nous raconte depuis le souvenir de votre ciel intérieur.


Je prie pour que ce souvenir vous revienne chaque jour et chaque nuit afin qu’il restaure en vous comme en moi l’assurance d’être sauvés, d’être bénis lorsqu’ensemble, nous acceptons que nous n’avions rien à craindre : de rien, ni de personne. Il nous fallait nous ouvrir à l’ordre qui nous dépasse et ne nous parle, depuis la nuit des temps, que de l’expansion d’un plan que vous incarnez, que j’incarne aussi... Et qui est infini.

L'Oeil de l'Ermite de denier inversé

Mais je vous parle déjà de l’histoire que nous murmure Chiron qui continue sa rétrogradation en Bélier, comme nous l’avait fait remarqué Anna, et nous présente l’illustration du 9 de denier inversé lorsqu’il active dans le ciel l’hexagramme 17 de "l’Oeil".

Allons-y doucement et permettez-moi de prendre le temps de communiquer davantage d'informations au fur et à mesure de nos partages afin que nous puissions continuer de vivre l’Aurâ avec légèreté, engouement et passion. Cette passion qui, sans nous brûler, nous rend incandescents dans l’expression que nous sommes du Divin vivant. L’Ermite de denier a, face à lui, l’énergie de l’Ermite d’épée qu’il active. Cet Ermite d'épée nous offre à vivre comme expérience celle d'une profonde introspection... Une introspection sensationnelle.


Je vous le disais au mois de Juin, cette énergie d’Ermite que représente le transit de Chiron, pour l’instant dans le ciel, est hors du commun. Elle nous permet de dévoiler en nous le secret d’une vie dont la naissance n’a jamais été le commencement, mais le résultat d’une "équation à une inconnue" (pour les matheux), et donc d’une fin. Pour les moins matheux comme moi, Chiron nous demande de reconnaître la naissance comme la première expérience de séparation que nous ayons eu à vivre, plus ou moins consciemment, et qui vient questionner notre rapport à la fois à la filiation au 5 degré 55 du bélier et à la filialité.



Entre Filiation et Filialité

La filiation nous parlant d’adresser le rapport que nous entretenons avec nos ascendants de chair et de sang, et la filialité nous révélant le souvenir d’un au-delà du corps physique qui n’est, et ne sera jamais que la dernière forme de matérialisation d’une pensée.

"Mais alors...", nous dit Chiron,

"de quelle pensée sommes-nous tous issus ?"

La question est posée par votre ciel intérieur dans la maison qu’occupe le bélier en vous. Et ce sera à vous d’y répondre. Certains, en commentaires, pourraient me demander comment répondre à cette question ? Et je vous le dis maintenant : je n’en sais absolument rien.

Je me souviens des paroles d’un pasteur américain qui disait il y a quelques années :

"Apprenez à poser vos questions à vos réponses".

Et puis, nous avons tous une propension à vouloir connaître la Récolte avant d’avoir semé nos graines et pris le soin de les cultiver.

Cette fois, connaître la réponse avant de s’être, ensemble et individuellement, posé(s) la question ne nous est plus permis.

Nous devons, au cours de ces prochains mois, choisir notre camp. Nous nous devons à nous même de soulager notre mental en arrêtant de lui imposer deux maîtres qu'il ne peut pas suivre. Sommes-nous issus d'une pensée d'amour ou d'indifférence ? Est-il possible de naître de l'indifférence ?


Le Souvenir d'Innocence

Deux autres influences majeures jouent pour le bélier ce mois de juillet:

- Celle de l'Amoureux de deniers que l’hexagramme 42 active, intitulé "la Croissance" ou "l’Augmentation" en fonction de la traduction que vous souhaitez vous reconnaître.


- Celle de la Mort, de la Non-nommée qui illustre l’activation dans notre ciel intérieur de l’hexagramme 25 : celui de "l’Innocence". La croissance de notre innocence... J’aime l’idée de cette association de mots.





Seulement voilà, souvenez-vous de ce que Chiron nous dévoile en ce moment:


"Tout absolument tout,... n’est qu’un souvenir."

Cela voudrait donc dire que le ciel nous murmure une histoire bien précise : celle qui veut que si l’innocence s’accroît, elle ne le peut qu’en se souvenant d’elle. C’est peut-être de la pensée Innocence que nous sommes les enfants chéris. C’est ce que je capte du ciel pour nous, dans la maison du Bélier en chacun, pour ce mois de Juillet.


La reconnaissance de notre innocence

Cela, je vous rassure, ne veut pas dire que nous serons tous coupables en Août. Non, cela veut peut-être dire qu’à chaque fois que nous nous attacherons dans nos relations, vous et moi, à reconnaître l’innocence de notre prochain, le souvenir d’un amour inconditionnel et véritable continuera de se dérouler sous nos yeux et prendra une ampleur que, ni vous ni moi, ne pouvons anticiper.

Non pas parce qu’elle nous est inconnue, mais parce que ce souvenir d’amour puissant, nous l’avions enfoui profondément et qu’il émerge à nouveau à mesure que nous lui laissons plus de place, plus d’espace et plus de notre temps.

Ce souvenir se dévoile à mesure qu’au lieu de répondre immédiatement à une personne... Au lieu de s’impatienter de plans que nous seuls avions formulés et qui n’étaient pas les meilleurs pour nous si, de ces mêmes plans, naît un état de manque paralysant... En lieu et place de mots malheureux ou d'une méfiance que nous pourrions prononcer ou afficher en retour ou par anticipation à des gens ou plus généralement à un environnement qui nous accablaient jusque-là... À mesure que, dans ces situations et d’autres qui appelleraient une réaction émotionnelle de notre part, nous décidons de nous ouvrir à une autre voie... C'est l'idée que, lorsque je me concentre sur ce que je n'aime pas chez toi, je cesse d'aimer ce qui est beau en toi... Et apparemment, nous le recevons, ce souvenir d'amour.


La réception du Souvenir d'amour

C’est l’As de denier, dont nous recevons l’influence à la fois cachée et indirecte en Balance, qui nous l’annonce et nous en fait presque la promesse.


Et c’est l’influence lunaire d’une Justice de coupe qui apparaît fin Juillet et qui nous permet de nous remémorer trois expériences de vie dont nous avons tous en commun les leçons qui ont pu laisser des traces dont jusque-là nous ne parlions pas.



La première expérience commune que nous raconte le ciel dans l’énergie du Bélier est celle relative au couple (qu'il soit professionnel, amical, amoureux ou parental) et le besoin d’avoir raison. Je vous encourage vivement à aller regarder dans quelle maison, encore une fois, le Bélier parle pour vous car quelque chose peut très franchement comme vous sauter aux yeux. La deuxième expérience commune est celle du sentiment de prospérité. Je me suis interrogée en voyant cette énergie dans le ciel.

Pendant un moment, je me suis demandée comment la prospérité pouvait-elle être un sentiment ? Non pas l’abondance qui englobe la prospérité, mais la prospérité elle-même. Et puis, en laissant aller mes pensées et mon besoin d’imaginer, j’ai prié pour invoquer en moi le souvenir de ce sentiment en ayant l’assurance, sans y apposer de contrainte de temps, s’il avait un jour existé dans la vie d’au moins une personne, qu'il allait me revenir. Cela n’a pas loupé, mais cela m’a laissée comme souvent : par terre.

Ce que j’ai capté - ou ressenti, devrais-je dire - était un sentiment d’immensité en marchant. Je sais que cela pourra vous paraître bizarre, mais le sentiment du sommet du Mont Tchoungi m’est revenue de quand j’étais toute petite. À l'époque mon père testait son 1er GPS bien pourri et nous avons trouvé le moyen de nous perdre. Je vous parle de cela alors que cela s’est passé il y a plus de 20 ans.

Nous avons marché plusieurs heures sous la pluie et nous sommes arrivés au sommet lorsque la nuit commençait à tomber.

Mais avant que l’obscurité ne transforme le paysage, j’assistais pour la première fois de ma vie à un panorama à 360 degrés totalement dégagé tout en continuant de toucher le sol de l’île de mon enfance.


Au début, je n’ai pas compris le lien entre le sentiment de prospérité et ce paysage. Quelques jours ont passé, et du sentiment de prospérité j’ai découvert l’importance même pour la petite enfant que j’étais à l’époque de la Postérité lorsqu'en le regardant, je réalisais qu'il avait été là avant moi et qu'il serait dans l'accueil des générations qui suivraient. Mon cerveau ne s’est pas trompé de mots. Le sentiment de prospérité se révélait dans tout l’Illimité auquel nous avons tant de difficulté d’accès, perdus par nos GPS mal paramétrés. C’est ce que le ciel a bien voulu que je partage avec vous lorsque j’ai pu confirmer ce message avec l’hexagramme 32 de l’As de denier, activé en balance et en miroir par l'Amoureux de deniers en Bélier.


Le secret de la prospérité était connu de nous tous depuis si longtemps. Il s’agit de cet adage: "Donne et il te sera donné". L’éclosion de notre prospérité se vit dans l’énergie du Bélier et dans la maison dans laquelle il joue pour nous lorsqu'il ne s’agit plus pour nous de prendre, d’attirer, d’exiger pour soi ou même d’arracher ou de protéger nos sous, notre temps, notre énergie ou même un patrimoine, mais lorsque nous affectons nos sous, notre temps, notre énergie et même tout un patrimoine au service de l’expansion du vivant et donc de notre Postérité.

Comme le dirait Alessandro Jodorowsky : "Lorsqu'il n’y a plus rien pour nous-même qui ne soit pas également pour les autres".

C'est le secret. Le vrai. Enfin, la troisième expérience qui pourrait nous être commune est celle de faire de la place au présent en laissant le passé disparaître. Ahhhh!*!*!... Cette mort que la Lune nous invite à voir en face m’a fait pleurer avant que je ne puisse me pointer comme une fleur devant vous pour vous en parler. Face à cette Justice de coupe, elle nous raconte l’expérience que vous et moi avons vécu à chaque fois que nous souhaitions fuir notre passé en l’évitant ou en ne souhaitant surtout pas le répéter.

Seulement voilà, notre cerveau ignore nos négations sémantiques. Et alors, ce que nous ne voulions "surtout pas" s’est répété sous d’autres formes, à un autre moment de notre vie et avec de nouvelles personnes.

Lorsque cela nous est arrivé - si c’est votre cas, je sais que ça a été le mien pour plein de choses, et ça l’est encore souvent - cette répétition de schémas a pu vous laisser dans un grand désarroi, avec un goût d’amertume dans la bouche, une aigreur à l’estomac ou même dans l’impuissance la plus totale face à un résultat, quel qu’il fût, et que vous vous souhaitiez de tout cœur différent. Lorsque j’ai réalisé ce que ces deux influences célestes voulaient nous dire, j’ai gémi. Je n’ai pas gémi d’un gémissement de plaisir mêlé au bonheur de faire un avec l’autre, non (lol). J’ai gémi de douleur.


Le pouvoir d'un Fervex à l'orange

Avez-vous déjà essayé de mettre votre passé de côté ?

D’oublier un évènement ou une personne ?

Pensez-y. Et si vous voulez bien le partager avec moi en commentaire, s’il vous plaît faites-le. Moi, j’ai voulu oublier mon divorce. J’ai voulu me dire que mon divorce n’était qu’une illusion de plus et que je devais me concentrer sur ma nouvelle relation avec mon ex-conjoint. J’ai prié de toutes mes forces. Je lui ai souri à lui, à sa nouvelle amoureuse, à ses parents, aux miens, à nos amis et au monde à m’en décrocher la mâchoire. J’ai retenu mes sanglots que je prenais pour une inflammation de mes ganglions. Je suis allée, moi qui ne prend plus aucun médicament depuis de nombreuses années maintenant, jusqu'à me shooter gentiment au Fervex goût orange. Oui, mon besoin de contrôle est allé jusqu’à me raconter que je pouvais guérir d’un coeur totalement brisé, accablé et rempli d’un regret incommensurable d’avoir assisté, impuissante, à la dissolution d’une union, au-delà d’un contrat signé, longue de 15 années. J’avais vécu plus de temps avec mon ex-mari qu’avec mes parents... Et une boîte de Fervex à l’orange allait pouvoir annihiler l’expression de sanglots qui, lorsque le ciel de Juillet m’est apparu, il m’a permis de découvrir un océan de tristesse à la mesure de l’océan d’amour que je portais en moi. Cet océan était le même, et j’essayais de le séparer en deux jusque là. Autant vous dire que le Fervex n’a pas fonctionné... Ou peut-être, finalement... Je ne sais pas.

Quel est cet épisode passé pour vous que vous avez souhaité refouler, mettre de côté ou enfermer dans une boîte à double tour tout en prenant soin à la fois de jeter la boîte et la clé et de les voir revenir rejetés par une marée qui vous a, à plusieurs reprises, notifié de bien vouloir les reprendre, ce coffre abandonné, cette valise perdue, ce passé qui finissait toujours par revenir à la surface de vos eaux intérieures ?

Ce que le ciel nous explique en juillet, c’est que si toutes nos tentatives d’oblivion ont échoué, que le passé, d’une manière ou d’une autre, nous a rattrapé, que nous avons essayé tant bien que mal de faire notre paix avec lui, d’en faire un ami, cela impliquait que nous restions coincés au même niveau que lui.

En juillet, la possibilité de nous en délivrer nous est présentée lorsque l'Arcane de la Mort dans le ciel nous invite à nous détacher de ce passé non plus pour l’ignorer, mais pour nous autoriser à nous élever intérieurement assez afin de le contempler pour ce qu’il est.

En Juillet, tous les obstacles à votre présent peuvent se transformer sous vos yeux. Et cette personne que vous n’arriviez pas à oublier, cette relation qui vous perturbait malgré les mois, les années qui passaient et ne vous rendaient pas votre paix, la perte de cet être cher que vous ne reverrez plus comme vous le pouviez auparavant, cette voix dans votre tête de celui ou de celle que vous aimiez et qui ne trouve aucun écho dans votre quotidien s’il ou si elle a disparu, se transforment par la force de l’association entre la Mort et la Justice de coupe en vous lorsque vous réalisez ce dont Chiron nous parlait au tout début :


"Tout ce que nous vivons, sans exception, participe, que nous le voulions ou non, à notre expansion."

Tout doit disparaître pour que tout puisse grandir et évoluer

C’est en ayant tout perdu que nous n’avons plus rien à perdre. C’est en ayant aimé tellement que la perte de la personne aimée nous foudroie et que notre coeur à l’agonie, déchiré et désespéré, nous pousse à faire le dernier pas d’une falaise intérieure et qu’au lieu d’une chute, c’est l’amour inconditionnel au-delà des corps et des éclats de rire dont seul le souvenir nous restait sans pouvoir nous contenter qui nous porte sur ses ailes et nous permet non plus de nous relever, mais de nous élever et de pénétrer la vie.


Libérés du sérieux que l’attachement à la matière nous demande d’expérimenter pour une seconde, un instant... Lorsque nous laissons le vivant reprendre ces droits en les lui reconnaissant : la Mort telle que nous y avions cru n’existe plus.

Seule la présence de l’amour ressenti un jour se déploie dans toutes nos relations. C’est cette troisième expérience, si vous l’avez vécu d’une manière ou d’une autre par le passé dans votre vie, qui nous ouvre ensemble aux énergies du mois d’Août.

Nos plus grandes pertes recèlent le cadeau d’un émerveillement que ni vous ni moi ne pourront jamais dire ou décrire mais auquel nous accédons, tous et toutes, lorsque nous sommes accablés au point d’avoir cessé de croire en quoi que ce soit.

Au point que nous avons cessé d’espérer un retour ou de comprendre. Que nous sommes au plus bas. C’est à ce moment précis, lorsque nous avons cessé de combattre le passé et que nous avons renoncé à continuer d’en faire un ami nuisible, qu’il se révèle dans toute sa beauté. Lorsque, de manière inespérée, tout s’éclaire et que notre capacité à rire du pire préserve la vie de nos enfants.

Enfin, lorsque nos enfants passés, présents comme à naître nous ramènent à l’innocence de l’instant... Cet instant sacré où nos prières secrètes à nous demander “pourquoi” laissent la place à notre acceptation de ce que nous ne pouvons pas changer et à notre reconnaissance du témoignage douloureux de notre expansion alors que nous accrocher à la matière et au corps comme unique réalité venait altérer notre vision de la lumière.


Continuons le Voyage de l'Aura Astrologique ensemble


Si vous souhaitez continuer le voyage de notre aurâ astrologique pour vous l’appliquer en reconnaissant toutes les énergies du zodiaque en vous, je serai profondément encore et toujours honorée de vous avoir à mes côtés.

Si vous avez en tête une personne pour laquelle il était important pour vous de regarder cette vidéo, je prie pour que ces énergies aient pu contribuer à vous apaiser et participent à ce que vous puissiez trouver la force de prier pour la paix de ceux qui ont pu vous blesser ou vous offenser.

Si vous avez regardé ces énergies en vous demandant si une personne du signe du Bélier vous aime, comment pourrait-il en être autrement ? C'est la question que je me pose souvent lorsque l'on me demande une lecture amoureuse.

Peut-être trouverez-vous un commencement de début de quelque chose de l’ordre du Salut en vous rendant sur le blog de l’Aurâ et en prenant le temps de lire le nouveau post que je partage avec vous et que j’ai fini par intituler en pensant à vous, à qui ce message est peut-être adressé : "Tout doit disparaître pour que Tu puisses apparaître".


Contribuons par le partage

"Likez" cette vidéo sur Youtube, partagez-la avec ce post avec les amours de votre vie et avec ceux avec lesquels les relations peuvent être difficiles aussi lorsqu’elles nous appellent tous à nous souvenir que nous nous portons les uns et les autres en chacun. Lisez, partagez et commentez uniquement si vous êtes appelés par votre cœur à le faire afin que ces énergies du mois puissent se propager sur la toile et toucher ceux qui, comme vous et moi, ont peut-être besoin de se souvenir…


Pratiquons l'Aurâ psychologique et spirituelle,

le programme en ligne


Enfin, je tiens à vous remercier, vous qui avez pendant une année entière donné : vous qui avez donné de votre temps, de votre énergie, de vos larmes et de vos rires. Vous qui avez donné en prières, en partages et en témoignages d’amour par vos "likes" et en vous abonnant à la chaîne YouTube de l'AUR®. Vous qui avez financièrement contribué. Je me dois de vous remercier, vous, car c’est grâce à vous que l’Aura® - l'Amour Ultime Réalité de l’Âme, le programme psychologique et spirituel en ligne et gratuit commence enfin.

Et c’est en joie que je vous invite à suivre chaque semaine, étape par étape et pas à pas, le processus d’alchimisation de nos pensées par l’ouverture au miracle* (le changement de perception accessible depuis l’inspiration lumineuse en vous).

1,577 vues16 commentaires

​© 2019 Créé avec amour par Coming Home Editions. Tous droits réservés. 

Présentation inspirée par Marianne Williamson

Le contenu de ce site est protégé auprès de l'INPI. Toute reproduction, même partielle, est encouragée dans le respect du partage.